Mes mots contre une main

J’ai écrit mon premier poème pour me prouver que mes mots avaient plus de pouvoir qu’une main. Mes mots contre une main, balancée, par un inconnu, au visage de mon petit frère parce qu’il avait ri.

Publicités