Ma petite boucherie

« Ma Petite Boucherie » (éditions Maelström)

Michaël Lambert part en guerre contre les commémorations à tout-va. Sur les champs de bataille de la Grande Boucherie, il va cultiver de la poésie pour les porcs, dépecer des carcasses de mots et mitonner du hachis d’optimisme. Ça va saigner !

MPBCouverture

On me dit commémoration

Quelle mémoire ai-je en commun ?

On me dit commémoration

Quelle mémoire ai-je en commun

Avec le sang d’une boucherie ?

On me dit boucherie

Je pense corps confinés au statut de carcasse

Par centaines

Par milliers

Par centaines de milliers

Suspendus aux manches de baïonnettes patriotiques

Suspendus aux crochets d’une histoire en marche

On me dit boucherie

Je pense millions de corps carcasses

A la conscience décapitée

 Si vous voulez passer par moi pour le commander, je peux vous l’envoyer par la poste.

Il vous suffit de verser la somme de 4,5€ (frais de port pour la Belgique – merci de me contacter pour les frais vers l’étranger) sur le compte BE71 0012 3066 5369 avec votre nom et adresse postale en communication.
Publicités