En anthologie

Slam – Poésies et voix de Liège

de Simon Raket et Mustapha Mezmizi, aux éditions de la Province de Liège.

cover principale

Le slam n’est pas un genre musical, ni un style poétique.
Le slam n’est pas forcément jeune, ni urbain, ni rythmé.
Le slam n’est pas forcément cool.
Le slam, c’est d’abord trois règles simples, trois contraintes démocratiques
mises en place pour permettre aux humains de s’échanger de la poésie.

La Nouvelle Poésie Française de Belgique

Yves Namur (direction de l’anthologie)

anthologie taillis préQuel regard poser sur ces “poètes d’après mai 68 ” — ils sont ici une cinquantaine, dont les liégeois Ben Arès, Luc Baba, Nicolas Ancion, Frédéric Saenen, Pascal Leclercq, Michaël Lambert, David Besschops, Pierre Husson, Antoine Wauters, Kathleen Lor, Seltçuk Mutlu —, quelles constatations s’imposent, quelles leçons tirer des ces lectures ? Celui qui ouvrira ce travail, découvrira avec plaisir toute la diversité et les richesses de la nouvelle poésie française de Belgique.

Cette lecture, comme le fut en son temps la Nouvelle Poésie française de Bernard Delvaille, est un livre d’humeur. Elle ne se veut pas consécration, mais ouverture et pari. Elle se voudrait avant tout subversive, car la poésie doit être subversive.  Dans un univers encore — mais pour combien de temps ? — tout préoccupé de concurrence sociale, de conventions, de hiérarchies et de cette fatuité que donne le confort moral, la parole de Baudelaire se révèle plus vraie que jamais : “Tout homme bien portant peut se passer de manger pendant deux jours, — de poésie jamais.”

Qu’ajouter de plus à cette merveilleuse entrée en matière ?

Publicités