Ode à la Zone

Ode à la Zone

Quand Josh décoche

Ses mots chromosomes

Qui me touchent

Énormément

Quand Nestor au bord

Déboule du bar

Pour le premier débordement

 

Ode à la Zone

Quand l’Ami Terrien

Universel au loin

Nous unit vers celle

Qui rime d’un rien

Cette scène que Simon

Les mots au balcon

A balle réelle

Poésie pétition

Rend humaine

 

Ode à la Zone

Où tard ce soir

Golden nous entraine

Au galop Tartart

Pour qui connait la musique

La comptine d’Elizauloin

Qui démêle ses poings

Tresse ses poils

Ses pelotes de filles

Et met les voiles

 

Ode à la Zone

Où Jacques Brol décolle

Amoureux de la rythmique

Mais où se cache Skash ?

 

Ode à la Zone

Où j’attends Mineige

Dont les vers percent le présent

Et les printemps d’Alberto

Il neige précoce

Trop tôt de Liège à Saragosse

 

Ode à la Zone

Quand Van Gloo s’éclipse glisse

Pour éviter mes vannes glauques

Sur ses vers sourds

Sur ses fesses lisses

Puis il y a PiY

Et la racine fessée

Des mots qui grattent

 

Ode à la Zone

Au Septième Œil

Aux mots cyclopes

Mademoiselle Celle

Est seule

Pause Clope

 

Ode à la Zone

Où un mec chargé

Déballe son mac

J’écoute scotché

Celui qui est Charles

Et matte la tête à Mathias

Ses mots beat boxés

Contre cette société botoxée

Qui dit-il n’est pas Mathias de thé

 

Ode à la Zone

Dès lors qu’Orca débarque

Ses peines perdues sans préavis

Quand NK ramène

C’est beau mais un peu tard

Ses mots costards

C’est du nickel costaud

 

Ode à la Zone

Où Lisette Lombé

De sa voix forte

M’emporte

De Matadi à Matongué

Des mes mots dits

À sa magie slamée

 

Ode à la Zone

Quand Claude le Belge

Pousse la chansonnette

Dans les orties coquettes

Pour Very Very Bad Bad Girl

Ses deux grands méchants textes

Et ses gentils moyens pour mieux choisir

 

Ode à la Zone

A tous ces mots si doux

Si chauds si forts si beaux

Abandonnés à ce micro

Que Ludo mettra en ondes radios

Et si Christiane n’est pas là

C’est qu’elle fait Bamboula

 

Ode à la Zone

Quand Renard de Feu

Ramène sa ménagerie

Tout en magie des mots

Et ménagement

Quand Vol-au-Vent

C’est pas trot tôt

Vole au-dessus de ce nid de cocos

 

Ode à la Zone

Zone de chamalow

De pas mal de mots mal léchés

Dans le mille lâche pas tes mots

Zone de mots mal mâchés

 

Ode à la Zone

Où cent vingt mille mots manifestaient

Beauté sur la page

Tandis qu’une seule parole abandonnées

Engendrait la rage

J’ai puisé mon inspiration

Dans la colère noire de Simon

Son anti-mass-média peu banal

Son café fort matinal

 

Ode à la Zone

Où la parole de la rue

N’a pas de prix

Quand elle parade nue

Comme la vie

Les mots me viennent la nuit

Et le jour se lève sur mes révoltes

Simon m’a transmis ses insomnies

Et de ces rêves qu’on récolte

 

Ode à la Zone

Dehors le monde des mots

Dedans on démonte des monts

On gravit des montagnes

Et on rit

On est ravi si c’est grave

Mais pas trop long

Trois minutes ça suffit

C’est chouette, non ?

Publicités

Et vous ? Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s